" />
12 novembre 2014

Trip Therapy (un nouveau jeu)

Sommes rentrés hier soir d'un petit week end en amoureux à... Rotterdam. Quelle drôle de destination, me direz-vous ? Hé oui, nous faisons dans l'insolite.... En fait, mon chéri a inventé un nouveau jeu : il a décidé de nous faire un week-end de balade tous les mois / six semaines environ. C'est cool (et très indispensable ! ) de se retrouver ainsi à deux (même si nous adorons nos grands enfants, nous sommes contents de les laisser vivre un peu leur vie, et de leur laisser la maison). Les deux années passées n'ont pas été une... [Lire la suite]

06 octobre 2014

Je suis prodigieuse, ou les bienfaits du neuromarketing !

Et oui, je viens de découvrir, a posteriori, une nouvelle science : le neuromarketing. Pour ceux et celles que ça interesserait, voici un peu d'explications. Fin juillet, en sortant de l'hosto, je suis allée à la pharmacie pour obtenir mon traitement, dont le Seresta dont je viens de divorcer, soit dit en passant, je n'en prends plus du tout ! Depuis hier.Seulement ? Ben oui. Après désintox progressive. Hé oui, les benzodiazépines, c'est addictogène. Et vous me connaissez, les addictions, j'aime assez, mais c'est pas bon pour ma... [Lire la suite]
05 janvier 2014

Mère-Edith commence bien l'année !

Hello tertous ! Encore tous mes voeux de bonheur, santé, amour et réussite ! En 2014, je vous dirai tout, promis. Enfin, à peu près. Et j'arrêterai de fumer (quand je saurai me servir d'une cigarette électronique, ai bouzillé la mienne à la première recharge...Il faut juste changer un truc au nom imprononçable - 4, 5 euro, c'est pas cher, ouf). Pour l'heure, je sens que la crève familiale, à laquelle j'avais échappé jusque là, m'a atteinte aussi ! Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrgh, mal à la gorge, zut zut zut. Je n'ai pris que 1 kg pendant... [Lire la suite]
21 août 2013

Jeudi, c'est la pénultième ! Youpi, yes yes yes yes yes !

Avant-dernière chimio, si tout va bien, vous aurez compris ô mes lecteurs vénérés ? Trop cool ! Contente, elle est la mère Edith atomique ! Ben oui, pas contente de subir une chimio, même si c'est pour la bonne cause, mais contente que ce soit déjà presque fini. Et non, je n'ai pas disparu des ondes, rassurez-vous ! Suis juste débordée décidément, entre mon épuisement physique presque permanent, et TOUT ce qu'il faut que je fasse au quotidien ou de temps en temps, mais à ne pas oublier surtout, (car je suis étourdie,... [Lire la suite]