Et oui, je viens de découvrir, a posteriori, une nouvelle science : le neuromarketing.

Pour ceux et celles que ça interesserait, voici un peu d'explications.

Fin juillet, en sortant de l'hosto, je suis allée à la pharmacie pour obtenir mon traitement, dont le Seresta dont je viens de divorcer, soit dit en passant, je n'en prends plus du tout !

Depuis hier.Seulement ? Ben oui.

Après désintox progressive. Hé oui, les benzodiazépines, c'est addictogène. Et vous me connaissez, les addictions, j'aime assez, mais c'est pas bon pour ma santé. (Y paraît)

A voir si je recommence à m'énerver, paniquer, flipper, avoir des idées suicidaires (je rayerai les mentions inutiles plus tard, wait and see, pour le momment, ça va.)

Mais je suis prodigieuse, donc revenons à la pharmacie.

Il y avait plein de monde.

Et comme le pharmacien est aussi un commerçant, il a judicieusement placé tous les produits de bonne femme, style crèmes, maquillages, lotions, parfums et tutti quanti, là où on fait la queue pour respecter la confidentialité.

Et donc, j'ai vu un joli flacon d'huile sèche sur lequel il était écrit "je suis prodigieuse" (d'une grande marque qui rime avec luxe et qui ne se vend qu'en pharmacie).

Pour moi qui sortais de quatre jours d'hôpital (quatre étoiles mais quand même), être prodigieuse, ça m'a parlé, ça m'a fait tilt !

Mon baromètre moralétrique a fait un bond gigantesque !

Il y avait un testeur, c'était doux, ça sentait bon... Et on partait au soleil, donc ma peau de croco allait être bien contente, de même que mes cheveux tout neufs, et mes ongles en vrac, cette huile, c'est bon pour tout !

Bref. Je l'ai achetée. Pas si cher que ça, chéri-chéri (NDLR)

Et j'en suis toujours ravie deux mois plus tard. C'est mon calin bi-quotidien dans la salle de bain. Je me lave de bon pied !

Et mes copines que j'ai revues la semaine dernière chez l'une d'en elles qui m'est très chère (merci MY pour cette belle soirée), m'ont toutes trouvées resplendissante, rayonnante, sereine, j'en passe et des encore plus gentilles si c'est possible.

Bon, tout ça pour dire que je suis une victime du neuromarketing.

Je m'en doutais certes un peu, on a beau lutter, c'est subliminal ce truc, donc on se fait avoir plus ou moins consciemment. C'est sa raison d'être.

Mais je suis prodigieuse. Et resplendissante, rayonnante, sereine. Et blonde.

Appelez-moi la Monsieur Jourdain du neuromarketing. J'en ai été victime sans le savoir.

Mais maintenant, je le sais ! Hahaha ! Je me cultive au fil des jours.

Bon, j'ai un peu mal partout, merci Tamoxifène je te hais, mes ongles se débinent encore et toujours,mais je suis prodigieuse.

je suis prodigieuse.

je suis prodigieuse.

je suis prodigieuse.

Tralalalalère !

Tenez-vous le pour dit !

nuxe_huile_prodigieuse_100_black

Dis, le neuromarketteur de chez Nuxe, malgré mon faible lectorat, tu serais gentil de m'envoyer un petit chèque pour me remercier de rendre hommage à ton travail ?

Si je le reçois dans les huit jours et avec huit zéros, je te mets la photo en pleine page, promis !