* Merci à feu Pascal Sevran, à qui j'ai piqué la formule.

Bon, comment vous dire ? Je n'ai que de bonnes nouvelles aujourd'hui.

Pourvu que ça dure.

D'abord, JE VAIS BIEN côté cancer.

Celui-là, en tous cas. S'il y en a d'autres en préparation, je n'ai pas encore eu l'honneur de leur être présentée.

Lundi dernier 4 mai, mammo/écho (presqu'en 3D, avec un mammographe plus précis que toutes les cliniques n'ont pas) : plus aucune trace de la moindre tumeur.

C'est dit.

Juste avant, le même jour, mais ailleurs dans la clinique, écho pelvienne, utérus et ovaires OK malgré le tamoxifène et ses éventuels effets secondaires. Pour l'instant, tout roule. Reste à voir ma chir le 3 juin prochain, avec mes jolies photos toutes fraîches.

Elle sera contente quand elle mesurera le diamètre de mon bras, il a fortement diminué depuis que mon cher neveu et néanmoins kiné en prend soin deux fois par semaine !

Elle est pas belle, la vie ?

Ce même jour, (que des bonnes nouvelles), mon fils a signé pour un CDI. Dans mon entreprise !!!

Dans mon ex-entreprise, devrais-je dire, car le lendemain, entretien à la DRH en vue de mon licenciement. Hasard comique ! Un clou chasse l'autre, comme dirait le menuisier.
Pour inaptitude ?
Ben non.
Mon poste étant sur la liste des postes supprimés par le PSE, je peux bénéficier du plan de départ volontaire, pour projet personnel (prendre soin de moi et de mes proches, beau projet, non ?). C'est du pareil au même, je sors des effectifs et je cède (très volontiers) ma place à mon fiston.
Sauf que financièrement, c'est beaucoup plus intéressant. (Merci, chers syndicats, d'avoir négocié ça)

Bon, ça, c'est fait aussi. J'ai signé le protocole d'accord ce mardi (avant-hier).

Entretemps, nous avons eu confirmation pour les vacances : c'est à Fréjus la deuxième quinzaine de Juillet, ça, c'est fait aussi (vivement, j'ai envie de prendre l'air).

Depuis jeudi soir dernier, et jusqu'à dimanche dernier, mariage de deux de nos meilleurs amis : j'ai reçu les amis éloignés pour dormir, et pour répéter une danse (si si si, le ridicule ne tue pas, rassurez-vous, on a bien rigolé : exemple ici )

 

OUPS !

 Enterrement de leurs vies de célibataires très...mouvementé (quelle rigolade), cérémonies très émouvantes, soirée hyper-top, (et pas que grâce à notre prestation), rebond le lendemain sous un grand soleil, bref, que du bonheur, des retrouvailles, du partage...

C'est bon la vie.

Suis encore un peu fatiguée aujourd'hui, c'était du boulot, je vous passe les affiches détournées ou bidon que j'ai réalisées, et autres facéties, mais c'est une bonne fatigue.
On est pressés de remettre ça ... mais notre entourage manque de candidats au mariage, on refera une fiesta sans raison, il serait question de fin juin a priori.

Voilà, pour toutes ces raisons, sans parler du bénévolat que j'exerce régulièrement, des conduites de la Gazelle (ssssssssss, le bac approche à grands pas), de ma moman, des séances de kiné et des siestes quand je peux, ma vie trépidante m'empêche de vous écrire aussi souvent qu'il y a deux ans, quand j'étais tellement naze que je n'avais que ça à faire.
Et puis, il ne se passe plus grand chose côté cancer, sauf le suivi normal, ce qui est fort bien, mais je n'ai plus vraiment matière à vous raconter des blagues comiques liées aux traitements.

A ciao tertous, à la prochaine pour de nouvelles aventures !