Dernièrement, une copine connaissance (elle est plutôt distante), diagnostiquée tout récemment (Joyeux Noël) pour le même genre de carcinome intracanalaire infiltrant que moi, m'a appelée pour causer hormonothérapie et tamoxifène.

Eh oui, j'ai deux ans d'avance sur le cancer, et plus d'un an d'avance sur l'hormonothérapie, elle voulait mon avis.

Bon bon bon. Voilà voilà voilà...

Le tamoxifène, comme je vous en ai déjà parlé à maintes reprises (ici par exemple) à des dizaines d'effets secondaires, dont le moindre n'est pas le risque de cancer de l'endomètre...

Certes...

Alors, comme elle n'y coupera pas, au tamoxifène, elle a décidé de se faire enlever l'utérus.
Si son chirurgien/coordinateur est d'accord. (Elle est bien décidée à lui en parler).

Elle est vraiment décidée.

Moi, depuis treize mois que je prends ma petite pilule bien sagement tous les matins, ça ne m'avait pas effleuré l'esprit.
C'est bizarre, non ?

C'est vrai que j'ai une confiance aveugle dans l'équipe médicale qui me suit.
Que je fais ma mammo tous les ans dorénavant, et une écho pelvienne itou, pour vérifier que mon endomètre ne se modifie pas anormalement.

C'est vrai aussi qu'à nos âges, plus besoin de nursery, on ne va plus faire de bébés (quoique... ça s'est déjà vu, mais passons).

Mais de là à se faire charcuter, je ne dirais pas "pour le plaisir", n'abusons pas quand même, mais préventivement, il n'y a qu'un pas que je n'ai JAMAIS (bizarrement ?)  envisagé de franchir.

A présent, je me demande si j'ai tort, si elle a raison...Suis-je anormalement optimiste ? Est-elle complètement parano ?

Suis- je complètement à côté de mes pompes de ne pas craindre de complications de ce côté ?

Mais après tout, si la complication arrive, il sera bien temps de me la faire sauter, ma nursery, non ?

Je viens de me faire peur (et de faire peur à mon médecin traitant) avec mes douleurs diffuses dans tous mes os, nous pensions à des métastases osseuses, que fort heureusement je n'ai pas (comme j'ai eu le bonheur de vous le faire savoir) .
Vais-je faire enlever tout mon squelette préventivement ?
Evidemment, c'est le raisonnement par l'absurde. (rires, mais sérieux, vous voyez, quoi)

Ce qui m'étonne le plus, c'est que je n'y avais pas pensé toute seule, à me faire enlever un morceau de moi en prévention. Déjà,il en manque dans cette région (la trompe droite) ...

Je peux, à l'extrême rigueur, comprendre Angélina Jolie et toutes les malheureuses porteuses du gêne foireux qui les assure d'avoir un cancer du sein dans un avenir trop proche et qui subissent préventivement une mastectomie totale.

Bien que je me dise que, quand on aura identifié tous les gênes foireux qui peuvent générer (sans mauvais jeu de mot) une maladie potentiellement mortelle, si on doit commencer à enlever toutes les parties du corps qui pourraient accueillir ou foirer pour développer ladite maladie, va plus rester grand chose : par exemple, si on a potentiellement un risque de développer un Parkinson ou un Alzeimer, on va enlever la ou les parties du cerveau concernées potentiellement par la dégénérescence des neurones, synapses et autres joyeuses protéïnes potentiellement déconnantes ? Va plus rester grand chose...

Bref, vous l'aurez compris, avoir (eu ?) un cancer fait se poser des questions biscornues...Qui ne trouvent pas de réponse, là, présentement.

Surce, bonne nuit, public fidèle dont j'attends les commentaires multiples zé variés (que vous ne faites pas souvent, hélas)

Angelina-Jolie-2

 Elle est cro cro  belle, hein ? Elle m'énerve !

                                  Votre bombasse perplexe (un peu).

 

1284904895