HISTOIRE VRAIE, JE VOUS LE JURE ! Des fois que vous penseriez que j'affabule...

Samedi matin, je me lève, pimpante et de bonne humeur comme on peut l'être à J + 3 d'une chimio, ma foi pas mal supportée du tout (à part les gros dodos de jeudi et vendredi)
Et je m'en vas voir au courrier si, des fois, mes environ 40 demi-jours d'arrêt de travail non encore indemnisés (selon mon relevé de compte bancaire arrêté au 5 juin), soit depuis le 7 mai inclus, ne seraient pas en cours d'arrivée !
Ouais, je sais, il y a ameli.fr, mais je perds toujours mes identifiants...

Ô joie ! Un courrier de la sécu qui contient, entre autres remboursements à des tiers, mon avis de virement d'une trentaine de jours d'arrêt.
Ouais, sont pas pressés, à la Sécu, mais mon employeur, lui, ne me paie que le strict dû qui reste, soit l'autre demi-journée, selon un calcul improbable auquel je ne comprends qu'une chose, c'est que j'ai moins que quand je travaille, mais bon, c'est normal et j'ai bien de la chance, ce n'est pas le cas de tout le monde, j'en suis bien consciente ! 
Et ça commençait à devenir duraille, toujours au vu du relevé de compte bancaire suscité...

Ô joie (bis) : un autre courrier de la sécu, qui lui, comporte juste l'indication d'un virement bancaire correspondant à ... 2 jours d'indemnisation d'arrêt.

Ouais... sous enveloppe séparée et affranchie aussi, et avec une bizarre mention
"récupération d' indu (1305586924)  - 11.69. "
Kesako, que je me dis en commençant à boire mon premier café, tout en triant les pubs...

img272


Ô joie (ter) : encore une enveloppe de la sécu, séparée, affranchie, lalilalère... On va m'expliquer cette erreur d'indu ?
Je ne dois rien, étant en arrêt maladie continu depuis le 23 Décembre 2012, sans aucune reprise de travail, ni rien... Un dossier simplissime, pas d'histoires, pas de réclamations, normal, quoi ?

Que nenni ! J'ouvre et voici  ce que je lis :

img273

img274

img275

 

Donc, comme j'ai eu le grand bonheur d'avoir un cancer, et que du coup, la Sécu, dans son infinie mansuétude, a bien voulu prendre mes frais médicaux en charge à 100% pour ce cancer - et uniquement pour ce cancer, si j'ai un rhume ou une angine, c'est remboursé comme d'hab - à partir du 4 mars 2013 (date de la mammo-écho-biopsie qui a confirmé que je l'avais, ce cancer) je suis sommée de rembourser la modique somme de 118.05 euros.

Bon...

Bon...

Si je suis une bonne citoyenne, je m'empresse de faire un chèque ou un virement de 118.05 euros, auquel je joins un mot d'excuses, je mets un timbre et hop, on n'en parle plus ?

Oui, mais non...
Je vous rappelle qu'à ce moment là, je n'ai encore bu qu'un seul café...
Et je ne suis pas une bonne citoyenne, j'attends toujours au moins le premier rappel pour payer mes factures !

Dans mon semi-coma-du-matin-au-réveil, je me souviens que La Sécu vient de me retenir sur les 2 demi-jours payés (5 et 6 juin, pour être précise) la somme de 11.69 euros...

Donc ça fait plus 118,05, ça fait... Un deuxième café, je commence à avoir la migraine.

11.69, ça ne fait même pas 10 %, 10% ça ferait 11.80 ? Pas 11.69...

Bon, un café et une clope, je n'ai qu'un malheureux bac littéraire, je suis un peu dépassée...


ET LA, D'UN COUP, J'AI LES IDEES PLUS CLAIRES, ET JE ME FOUS DANS UNE ROGNE ! CRE NOM DE NOM !

 - Non seulement, il aura fallu une vérification de mon dossier simplissime (combien de temps passé par un agent payé combien ?) pour pondre un courrier signé par la responsable du service (payée encore plus cher, forcément), une enveloppe et un timbre pour me notifier un indu dont je conteste le fondement même, puisque je n'ai pas repris le travail, et que le passage en ALD ne concerne QUE LE REMBOURSEMENT DES SOINS DE MON CANCER, pas les indemnités journalières d'arrêt de travail, vous suivez toujours ?

- Mais en plus, cet avis est faux, puisqu'en parallèle, un autre agent (combien de temps passé par cet agent payé combien ?) a vu au moment de me régler 2 demi-journées, qu'il existait un indu, et a pris l'initiative de déduire une somme certes modique, mais carrément fantaisiste, du montant de mon virement...

Et il aura falllu au total, 3 timbres, 3 enveloppes et 3 feuilles de papier pour ces 3 courriers reçus le même jour (ça coûte combien à la collectivité, tout ça ?)

Si je pousse le raisonnement à fond, puisque la sécu ne me paie pas ces 3 demi-jours, et que je bénéficie d'un maintien de salaire intégral payé par mon employeur, que mon employeur a déduit de son paiement les 3 demi-jours réglés par la Sécu, je devrai demander à mon employeur de rectifier et de me payer la différence, soit 3 demi-journées représentant cette carence ?


Et à supposer que je sois une bonne citoyenne et que j'aie payé le montant de l'indû total soit 118.05 par retour du courrier, imaginez la tête de l'agent qui réceptionne ce chèque, qui regarde mon dossier, qui voit que je ne dois plus QUE 106.36 (ça y est, la caféïne opère son effet magique), il ne saura pas où affecter cette somme, perdra un temps fou à vérifier et revérifier (je le sais, j'ai travaillé 5 mois à la Sécu de Tourcoing en 1977, les agents vérifient,puis les vérificateurs vérifient les décomptes des agents, puis....).
Combien de temps, payé combien pour tout remettre dans l'ordre ? Avec toutes les chances de paumer le chèque au passage, dans une bannette quelconque ?

En toute logique, cet agent devra générer un remboursement de 11.69 ?
Quand, dans combien de temps, vérifié combien de fois par combien de personnes ?
Pendant qu'en toute innocence, un autre agent, au reçu de ma prolongation d'arrêt de travail, génèrera un nouveau règlement de x demi-journées, amputé d'une "récupération d'indu" fantaisiste, créant ainsi un imbroglio Kafkaïen...

Imaginez si ce pataquès survient à seulement 10% des assurés en arrêt maladie, ça fait déjà du monde, donc du temps passé par des agents à traiter ces broutilles, des frais de fonctionnement de la sécu, du retard de traitement des nouveaux dossiers qui arrivent, du mécontentement généralisé etc...ça coûte combien à la collectivité, tout ça ? Et pour rien, (118.05 euros) alors qu'il y a des fraudes à grande échelle dont tout le monde se fout ...

Bon...

Je vais attendre le rappel d'une part, voire la mise en demeure de régler par chèque ou virement, ET scruter mes avis de versement d'indemnités journalières.

En parallèle, je vais contester cet indû d'autre part, juste pour le sport, parce que même si j'ai eu le plus parfait mauvais goût de passer d'arrêt de travail pour dépression grave à arrêt de travail pour cancer sans reprise d'au moins un jour entre les 2 maladies (l'une n'empêchant pas l'autre, soit dit au passage), il n'y a aucune raison que je subisse cette carence, ou alors, il me faut le decret d'application ou je ne sais quel extrait du réglement qui a été pondu pour combler le fameux trou de la Sécu qu'on nous ressasse à longueur de temps pour bien nous culpabiliser, nous les assurés.

Alors que déjà, regrouper tout simplement les courriers en un seul affranchissement, assigner UN dossier (un assuré) à UN agent, toujours le même, permettrait peut-être à La Sécu de gagner du temps et de l'argent ?

Moi, je dis ça, j'ai pas fait l'ENA... mais qu'on ne me dise pas que c'est la faute à l'informatique, car j'ai AUSSI été analyste-programmeur, on me la fait pas celle-là !!!

Quant à mon employeur, je crois que je vais tout simplement laisser tomber ces 118,05 euros qu'il est supposé me devoir quelle que soit l'issue de ma contestation, non ?

Je préfère en rire, pas vous ?