" />
16 octobre 2014

Mes mots pour le dire...

Hier, c'était la journée du deuil périnatal. On fait des journées pour tout, à présent, mais celle-là me tient particulièrement à coeur. Que dire…sans parodier Ginie, qui nous a encore fait un post magnifique ici. Le berceau que j’avais préparé est resté vide, il a fallu le démonter, rendre à ses propriétaires le landau qu’on nous avait prêté, donner les biberons, les flacons de lait nettoyant, les boîtes de lait maternisé, et les petites robes reçues en cadeau de naissance… Elle est née avec vie, mais sans être capable de respirer... [Lire la suite]