" />
30 août 2013

La pire contrainte de cette p****n de chimio !

L'enfer, l'horreur, le temps perdu, l'énervement ! La douleur, on est prévenue, ça ne sera pas de la tarte, on le sait. Aller au labo l'avant-veille, chez l'oncologue la veille, à la clinique le jour J (comme jeudi, dis donc, ça tombe bien ! ), être malade dès le vendredi, se piquer le bide le vendredi et avoir un genre de grippe samedi, dimanche et lundi, avoir mal au bide (et faire des prouts qui puent) dès le mardi, mal partout dans les articulations dès le vendredi J+1, ne pas pouvoir faire ce qu'on a envie car on est HS toute... [Lire la suite]