Petit préambule : je ne suis pas chez moi et j'ai oublié mes lunettes : pardon par avance pour les éventuelles fautes (qui seront de frappe, of course)


Bon, disons-le tout net, au risque de désespérer mes fans innombrables (si si j'y crois encore !), j'ai envisagé sérieusement de fermer mon blog...

Je l'avais créé pour parler de mon cancer, très égoïstement, je l'avoue, pour m'éviter de répéter 42 000 fois la même chose dans 42 0000 différents, pour donner de mes nouvelles à mon fan-club (de 42 0000 membres - rires).

Et, conséquence inattendue, mais non la moindre, ce blog m'a vraiment aidée à dédramatiser la situation et à garder le moral.

Et, conséquence inattendue, (bis), je me suis fait des copines dans la blogosphère, qui me supplient de me bouger les fesses (sic) pour continuer à écrire. . Enfin, surtout une (hein, déglinguette ?) 

Sauf que... de cancer, y'en a plus... Enfin, il paraît, pour le moment.
Mais je n'ai pas renoncé à en développer un autre, avec dans le désordre : la malbouffe, la pollution atmosphérique, le trou de la couche d'ozone, la centrale nucléaire d'à côté, sans oublier le nuage de Tchernobyl qui semble- t-il ne se serait pas arrêté à la frontière...
Humour noir, vous me connaissez, je ne suis pas à l'abri d'une récidive, mais j'aime mieux faire l'autruche et penser à autre chose ! 

Donc, si vous suivez bien mon raisonnement, je n'ai plus rien à vous raconter.

Bon, je peux vous donner une nouvelle rigolotte (pour moi) : j'avais rendez-vous jeudi avec l'oncologue pour la petite vérification annuelle, et ce rendez-vous a été reporté au 5 janvier, because le docteur est malade.

Bon, il paraît que ce n'est pas grave, je l'espère, car je l'aime bien, cette dame. Et puis, j'ai encore besoin d'elle, ses 4 confrères ont des tronches qui ne me reviennent pas ! 

A part cette anecdote anecdorique...rien. 
Je pourrais vous dire que mes poils aux pattes ont tellement bien repoussé qu'ils bouclent, que je rase mon menton tous les matins, et que les ongles de mes deux pouces sont toujours en déshérence, mais ça ne vous intéresse que très modérément. Et je vous comprends. 

Je pourrais vous dire que, jouissant d'une santé et d'une forme relatives, je fais plein de trucs en terme de bricolage, ménage... Mais ce serait un mensonge, j'étais mieux organisée pour tous ces trucs-là quand je bossais à plein temps. Ma maison tourne à la porcherie, je commence un nettoyage par le vide de mes fringues (par exemple), et je laisse le paquet à porter à Emmaüs au milieu du couloir, car je n'ai pas le temps d'y passer tout de suite. Et puis j'oublie...Bref, c'est quand je me prends les pieds dans tout le bazar accumulé que je me décide à faire un fourgon ! 

Car du temps, j'en ai. 
Ou je devrais en avoir. Sauf que je suis dé-bor-dée ! Il paraît que c'est un symptôme propre aux nouveaux retraités. Même si je n'en ai pas encore le statut, c'est pourtant ce qui se passe ! (Rires)

 

Bref bref bref, revenons à nos moutons : je garde mon blog. D'ailleurs j'ai la flemme d'en créer un autre, je n'ai pas d'idées nouvelles pour son intitulé, et puis, atomique j'ai été, atomique, je reste. 

Je vous causerai de ce qui me passe par la tête. J'y ai pris goût, à vous causer.
Et pis voilà. 

Ne me remerciez pas, c'est tout naturel. 

Et si ce foutu cancer revenait, sait-on jamais, vous seriez (presque) les premiers à le savoir. 

Mais ne parlons pas de malheur. 

Salut et à bientôt, 

votre bombasse préférée

les__crivains_ces_nouveaux_h_ros_de_roman_3Edilivre