Hé oui, nous sommes vendredi, et nous sommes rentrés depuis mardi soir. Pas encore eu le temps d'allumer l'ordi, si si si !

Dimanche 31° au départ de Fréjus (oui, nous avions été conviés à déjeuner avant de prendre la route chez ma belle-soeur chérie, merci à vous 3)

Dimanche soir, 26° à notre arrivée à Lyon.

Lundi matin, 25° sous une pluis battante, l'aprem clair et ensoleillé, 25 ou 26°.

Mardi matin, toujours à Lyon, beau zet chaud.

Autoroutes A6, A31, A26 : thermomètre en chute libre au fil des kilomètres pour déculminer à ...12° à Saint Quentin ! Sous une pluie tropicale, si j'ose dire.

Bon, arrivée à la maison : 18 °.

Et depuis : gilet, chaussures fermées, une clope (ben oui, koi ?) sur la terrasse entre deux averses...


Le blues, quoi. (Fond sonore : tata tata ta, ploum ploum -bis)

Ahhhhhhhhhhhhhhh que voilà un bon motif de blues, non ?

Non, en fait, je suis détendue et ravie de mes (nos) vacances en famille.

 

Pas de blues. Merci Sérestat®

Ou seulement juste un petit peu, car

- j'ai repris tous mes kilos (ça c'est déjà d'avant les vacances, les repas étaient plutôt diététiques). Merci Tamoxifène... En maillot une pièce, ça peut passer, mais bon, régime à présent ! (ça commence fort, Gazelle et moi venons, à sa demande, de concocter une tarte au chocolat...)

- Mon bras lymphoedermique est privé de son Isabelle chérie qui le masse soigneusement, et ce pour tout le mois d'Août.
Je masse moi-même, mais c'est pas pareil.

- Et crapahuter dans des villes qui montent et qui descendent sans arrêt, et sous le cagnard, ce n'est pas encore vraiment d'actu. Ma forme laisse encore à désirer.
Même si je me suis forcée, of course !

 

Et donc je suis ????? (jeu-concours sans obligation d'achat toujours ouvert, je vous aide, là ? )

A vos commentaires !

 Bombassement vôtre !

bombe