Quand c'est fini, c'est pas fini !

239040

 

 

 

 

Je m'apprête à aller passer 8 jours à Menton (AU soleil), hé ben, je vais faire les choux gras de Garnier (Ambre Solaire) ou de Vichy (je préfère, j'ai plus confiance, c'est débile, mais je n'ai pas envie de me pigmenter n'importe comment la tronche, déjà qu'elle est plus ridée que quand j'avais 20 ans !!! Stop, les dégâts, ça suffit ! )

Bon, quand on a subi une chimio, copines, copains de misère, si, des fois, vous n'étiez pas au courant, voilà de quoi vous édifier : triple peine !

On se tartine la chimio, on perd plus ou moins des tunes vu qu'on ne bosse plus, et on ne peut plus faire bronzette. C'est comme ça.

En même temps, je m'érige en porte-parole des cancéreux chimiothérapisés, mais déjà avant, j'adorais le soleil à condition d'être au chaud, mais à l'ombre, je ne dérogerai pas à mes petites habitudes.

Je ferai pas sieste post-prandiale (coucou petit frère), dans une chaise longue sous un... pin? figuier? catalpa? Le suspense reste entier mais je vous affranchirai à mon retour. En tous cas, la plage, c'est niet, que quick, nitchevo, nada... sauf sous un parasol (à mon avis il sera hors de prix).

En résumé, si la température de l'eau avoisine les 27 degrés (c'est pas gagné), je traverserai la plage en courant pour me jeter dans la flotte, et je retraverserai la plage -et la route très passante, semble-t -il- en courant aussi, dans la mesure de mes moyens, et avec une serviette sur mes épaules marmoréennes (dico à dispo  avec le Kindle, je deviens pédante à force de me culturer - post suit à ce propos)

Bon le lien, c'est ici, à propos du soleil, (je bavasse tellement que vous avez peut-être oublié l'objet de ce message - ) Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh morte !
De rire, rassurez-vous, je n'ai pas l'intention de lacher la rampe, sauf cas de force majeure (avion qui tombe -j 'en prends pas prochainement, boulon dévissé sur le parcours de mon train -je ne prends jamais le train- ou arrêt brutal sur la VRU -là, si je suis dans la lune, ou en train d'allumer une clopette, ça pourrait arriver- sinon, je vois pas, le cancer, on en guérit, s'pas ?)

A ce propos, yen a que ça dérange que j'aille bien et que je sois devenue égoïste, hé ben c'est comme ça ! Suis ni Minie Grégoire, ni Mère Térésa, ni assistante Sociale... Serai bientôt intronisée bénévole au secours Catholique (suis pas catho, mais suis qualifiée), mais j'ai une famille et pas de dispo pour prendre en charge un semi-invalide qui se reconnaîtra, je n'ai ni le physique ni le moral pour ça, c'était pas la peine de m'insulter. NDLR)