Vendredi soir, grosse fête familiale pour les 40 ans de notre cher cousin Grégory, dont nous sommes très proches...

Sonar-con-fiesta

Grand et superbe raout familial, dans une salle louée, avec sono, buffet du traiteur et tout et tout, nous étions environ 40 personnes, je pense.

Comme notre cousin et nous faisons partie de la même bande de potes, qu'on adore et qu'on avait vus en week-end fin mai au Tréport, ils étaient invités aussi, et on s'est bien marrés.

J'ai dansé (oui oui oui, je me lache, sur mes vieux jours, sur AC/DC, entre autres).

Et aussi un slow avec mon namoureux (qui se lache aussi ! ).
Même que les gosses (Gazelle Jolie et Juju, son namoureux à elle), ont filmé ce morceau d'antologie rarrissime. D'ici qu'ils claquent la video sur Facebook !

Bref, fin de la fiesta : 3 heures du mat'.
Une heure de route pour le retour...

Dodo : 4 heures (oui, vous comptez bien ! Bravo)

Samedi : grasse mat'. Quand j'ai voulu me lever enfin, vers 13 heures, c'est à peine si je pouvais mettre un pied à terre : mal paaaaaaaaaaaartout !
Mais alors partout : mes pieds (j'avais des hauts talons), mes mollets (en béton), le hauts des cuisses (deux muscles dont j'ignorais l'existence ! ), le dos, la nuque... Pas la tête, même pas la gueule de bois (raisonnable, sur mes vieux jours ! )

Où est le temps (loin loin), où j'allais bosser le vendredi (après toute une semaine de dur labeur, et une fiesta jusqu'à point d'heure le jeudi soir), pour partir directement du boulot dans le bus pour 3 jours de sports d'hiver organisés par le CE ? 
Fiesta dans le bus, arrivée 8 heures en Savoie, à 9 heures sur les skis, de fond,  toute la journée à hue à hue, fiesta le samedi soir (jusqu'à point d'heure), dimanche idem en tous points, lundi matin remontée d'une piste rouge en skis de fond, l'après-midi quand même, j'ai flanché, juste une balade à pieds. Retour lundi soir en bus (toute la nuit, plus calme qu'au départ, quand même, quoique...)
T'en souviens-tu, Géraldine, ô ma mailleure amie, c'est là que nous avions fait connaissance, il y a trente ans déjà !

Certes, j'ai dormi de 9 heures à 19 heures le mardi.

Mais le mercredi, j'étais au boulot, fraîche comme un gardon !

Aujourd'hui lundi, à J+3 de l'anniversaire de Greg, j'ai encore et toujours mal partout.
Mais moins que samedi.

Cette fiesta ('surprise' pour Greg) fut une réussite et un vrai bon moment (bravo et merci à Mel qui a tout organisé en loucedé ! )
Et même si j'ai mal partout, je ne regrette pas, au contraire, c'est tellement bon pour le moral !
Et ça, dans mon cas, ça n'a pas de prix... 

Votre bombasse, percluse mais fin gaite, ce midi !

Fiestainfantil