Vieille réminiscence publicitaire...

Sauf qu'il ne s'agissait pas d'un inconnu, mais d'une collègue que je connais peu, mais qui est super-gentille avec moi depuis que je suis malade.

Ce matin, en arrivant, je la croise, et elle avait en main un vase (une bouteille d'eau coupée, en fait) qui contenait une tige d'amaryllis.

En fait, il s'agissait d'une branche tombée d'un bouquet qu'elle a sur son bureau.

Et toc, en me voyant, elle m'a donné le tout...

3 petits bonheurs par jour, vous dis-je !

Ça en fait un.

Un petit compliment de chef vénérée à l'instant, et ça fait 2 !

J'attends le troisième avec impatience, car j'ai un peu le cafard, l'ambiance père-fille n'est pas au beau fixe à la maison (euphémisme), et la soirée a été, comme dire, rock'n' roll.

Et il fait tout moche et nuageux (pas encore de pluie), et vous me connaissez, le temps gris me va mal au teint.

Mais bon, c'est vendredi.

 

Ah, ben le voilà, ce troisième petit bonheur !

Ma journée peut se poursuivre dans la sérénité.

 

Que c'est bon, c'est beau, la vie...

Comme le chantait si bien Jean Ferrat.

Bon week-end, tertous et les autres...

amaryllisintokazi2Anja