les_nains_vont_au_boulot

Hé oui, et j'en suis bien contente... même si j'ai dormi quasiment tout l'après-midi ensuite !

Accueil super-sympa, même en provenance de gens que je ne fréquentais pas plus que ça, un peu de taf, mais tranquille...

Suis un peu bloquée, l'objectif de demain sera d'aller voir mes copines de l'autre service pour dire bonjour et en profiter habillement pour réclamer gentiment le débloquage !

Beaucoup, beaucoup de parlottes, pas mal de cafés du distributeur, un peu de clopes dans le bocal...Ouf !

Gros succès de mon nouveau look, cheveux courts et gris... Vont rester comme ça, je le sais ! C'est dit.

J'ai renoué avec la bonne odeur de sousoupe dès 10 heures dans les couloirs (ben oui, la cantoche est dans les murs, ça a ses avantages. Aussi).

Et avec le repas à la cantoche avec l'une de mes deux meilleures amies, l'autre ayant choisi le jour de mon retour pour être malade ! Je vous jure (ma puce, soigne toi bien et reviens-nous vite, tu me manques !!!! )

Et avec les chiottes (mais on dirait que c'est mieux qu'avant, il y avait trop de papier dans le distrib, il vaut mieux ça que le contraire, non ? C'est quelqu'un qui maîtrise le sujet qui vous le dit ! Et du savon dans l'autre distributeur ! Magnifique ! Ou alors, c'est qu'on est lundi, ça ne va pas durer ?

Grande fierté, je me souvenais de tous mes mots de passe divers et variés (sauf un, mais on ne va pas chipoter, hein)...

Autrement, physiquement, les lieux n'ont guère changé... (dommage, un peu momoche et sale, depuis le temps qu'ils ont été rénovés).
Des gens ont changé d'open space, ils ont déménagé par équipes entières du bureau A  au bureau B, récemment libéré au gré des suppressions de postes,départs volontaires, restructurations...

Des open space sont inoccupés, ça fait tout drôle, ces bureaux vides où traînent quelques bouts de câble et où demeurent affiches publicitaires ou petites décos abandonnées...

Au moral, on sent les gens très tendus quand même. Et pour cause.

Ah, si, quand même grand moment de solitude, quand j'ai signé dès 9 heures (au saut du lit, koi), l'avenant de mon contrat de travail concocté par ma gentille et souriante DRH... et qui divise mon salaire par deux !

Moitié moins de travail, moitié moins de sous, logique ! Patronale, s'entend.

Et merci à la sécu qui va me payer le reste ???

Et d'un seul coup, soudain, il était midi vingt, l'heure d'aller manger et de me rentrer mettre la viande dans le torchon (oui, la rentrée se fait dans la poésie, vous avez remarqué ?)

Bon voilà, je n'avais pas pris mon cartable (vu que je n'en ai pas), mais c'était ma rentrée.

Suis contente... pour l'instant.