Hé non, il n'est pas du tout certain que je reprenne le travail le 14 mars prochain...

Labyrinthe

En effet, selon ma kiné, qui est de bon conseil, vu qu'elle en a vu défiler, des patients (elle a mon âge), il faut que j'attende l'accord de l'entreprise, certes, mais ENSUITE, je dois attendre l'accord de la sécu.

Car si je reprends le travail à plein temps avant d'avoir reçu cet accord, et même si je tape dans les congés de l'an dernier, que je n'ai pas pris et que je dois écouler, pour n'être présente que le matin, (donc à mi-temps, vous me suivez ?) la sécu considèrera que je suis à plein temps.

Et que si je reprends à plein temps, je n'ai pas besoin de reprendre en mi-temps thérapeutique.

CQFD.

Et comme T. (le médecin de l'entreprise) ne m'a donné rendez-vous QUE le 28 février, et qu'il déclenchera la paperasse pour la sécu QU'APRES cet entretien, et s'il juge que ma demande est acceptable, vu la rapidité avec laquelle la sécu traite les dossiers, je n'aurai peut-être pas ma réponse pour le 14 mars...

A..., ma chef vénérée, ne te réjouis pas trop vite ! Même si ton courriel enthousiaste m'a fait super-plaisir, de même que le commentaire de ma collègue et amie M..., c'est pas encore gagné.

Restons calme, le soleil brille, le copain de ma fille prend en charge la préparation du déjeuner dominical (il apprend à fiston à cuisiner au passage, décidement, je vais l'adopter), la vie est belle, et je suis d'une humeur charmante !

Je reprendrai le travail quand je reprendrai le travail, super-J..., une collègue hyper-efficace et omniprésente tout le temps, absolument indispensable à notre belle équipe, a dit à Chéri-chéri qu'elle avancerait mes pages si besoin... Elle m'énerve, mais bon, si elle veut faire mon taf, qu'elle ne se gêne pas, j'aurai du temps pour blablater avec mes potes, après 15 mois d'absence !

labyrinthe