smile_bomb

Outre le fait que les manipulateurs sont super-gentils et sympathiques, figurez-vous que la radiothérapie a des effets secondaires inattendus !

Si si si ! Inattendus ! Enfin, par moi.

Les attendus (brûlures façon coups de soleil), pour l'instant, ne sont pas (encore ?) survenus.

Par contre, effets constatés après 3 semaines de traitements et quelques : mon sein gauche bronze ! (Mais ne brûle pas encore).Il est formellement interdit de se malaxer de crème protectrice, ou de toute autre crème, a fortiori, de tout produit parfumé sur la zone irradiée.

Et mon sein gauche (toujours lui, c'est la vedette !) est bien plus ferme que le droit (comment qu'il se la pète, du coup ! ). C'est normal, c'est le traitement !

Et oui, à 55 balais, après avoir allaité 3 enfants, maigri, grossi, remaigri, regrossi.... pendant 30 ans selon mes humeurs et mon tabagisme, et enfin remaigri pour cause de régime sans alcool et de petit cancer de rien du tout, mes seins avaient pris une jolie allure d'oreilles de chien de chasse (rires).

Et bien, le gauche se redresse et est plus ferme.

asymétrie

(Bon, là ce ne sont pas les miens, c'est juste un exemple.Les miens, vous les avez assez vus ces temps-ci)

Du coup, j'ai demandé gentiment à la gentille manipulatrice si je pouvais rempiler pour 35 séances sur le sein droit, mais elle m'a dit de demander au docteur, et qu'en principe, celle-ci ne voudra pas.

Dommage !

Pourvu que le gauche ne prenne pas trop de poids, sinon, je vais pencher et ma colonne vertébrale déjà malmenée par 35 ans passés devant un ordi, ne va pas trop aimer !

Et finito la bronzette avec les totottes à l'air, si j'en ai une qui regarde en l'air et l'autre en bas, ça va faire bizarre !

(Mais je ne bronzais déjà plus les totottes à l'air, donc... c'est pas grave)

Sinon, suis crevée (chopé un gros rhube), je fais toujours des shampoings, et bientôt, je me ferai une ligne sur le côté (elle commence déjà à se faire toute seule, d'ailleurs, je n'ai jamais pu me rendre maître de mes tifs ! ) C'est fin gai !

C'était les nouvelles du jour, en direct de ma piaule un dimanche soir pluvieux, grêleux, frisquet, bref, un dimanche soir pourri.

Bonnes commémorations, on va s'en prendre plein les mirettes demain à la téloche ?