dessin de la marmotte sur l'ordi

Helllo hello, revoici votre star, en forme relative, mais en mieux par rapport aux deux semaines précédentes.

Cela dit, mon dodo m'appelle à grands cris, dont je vais lui répondre.
Je vous entends déjà : encore la sieste ? En voilà une feignasse !

Ben oui !

J'écoute mon corps, c'est assez récent et il aime bien, donc, comme je suis gentille, je persiste et je lui fais ce plaisir.

Suis levée depuis 6 h 45, hein, pour tenir compagnie à Gazelle Jolie pendant son petit déj avant le lycée, elle a le réveil bavard, donc je me lève et nous papotons gaiement quelques minutes ou plus. Après, une fois que je suis réveillée et que j'ai avalé un certain nombre d'espressos, je n'ai plus forcément sommeil, donc je bricole (lessive, rangement de linge, des trucs comme ça... passionnnants mais utiles). Alors... camembert !

A part la sieste que fais-je ? Vous demandez-vous ! Plein de trucs.

MAIS PLUS MES ONGLES !
Sont tous tombés à la main gauche, il y en a des nouveaux en dessous, tous mous mais qui protègent quand même, mais qui vont se barrer aussi, vu que la troisième génération se profile déjà à l'horizon des cuticules, ça se reproduit plus vite que les mouches, ces trucs-là !
Une séance de chimio du 2ème cycle = une génération d'ongles ! Magique, je vous dis !
Bon, quel gain de temps, hein, je vous avais raconté le calvaire que c'était, de me faire les zongles ! ICI pour ceux qui ne suivent pas !

Je lis, évidemment. Ahhhhhhhh mon Kindle ! Ma Gazelle Jolie s'est convertie, c'est pratique pour avancer dans les lectures imposées pour le bac, dans le bus...
Je récupère Gazelle Jolie au bus du soir (ou du milieu de l'aprem, ou du midi le mercredi).
Je fais très peu de ménage (si quelqu'un veut laver ma baie coulissante, qu'il vienne, je l'accueille avec un coca zéro ! ), j'aime pas. Le minimum, et la délégation... Il faut bien que cette maladie de m**** aie ses bons côtés, aussi, sinon, on n'aurait plus le moral.
Je deviens une championne de sudoku... force 2, je les torche en un quart d'heure ! Bon, les force 3, c'est pas encore ça.
Je regarde (beaucoup trop) les séries TV, en repassant mon linge - ou pas-. J'ai craqué sur RIS et me suis enquillé les 8 saisons d'affilée (vivement la neuvième), même si, comme le dit mon namoureux les intrigues sont assez "capillotractées" (je cite - tirées par les tifs, quoi, il se la pète un peu, avec ce grand mot).

Et voilà l'enchaînement du siècle ! (Quelle rédac quand même ! Et je ne le fais même pas exprès, si c'est pas le vrai talent, ça ?)
J'AI PLEIN DE TIFS ! Je vous montre dès que chéri chéri récupère la photo prise hier sur mon blackberry (je ne sais pas faire avec mon nordi un peu vieillot, et hier soir, on n'a pas eu le temps).
Et sachez qu'hier, quand j'ai ôté ma casquette (qui commence à se fatiguer d'être sur ma tête la plupart du temps - voir ici), j'ai constaté que j'avais l'embryon d'une frisette au dessus de l'oreille droite !
SISISISI ! J'ai fait constater ce miracle à ma family, et les hommes de la maison se sont foutus de moi ! Je vous jure ! (Il y en a au moins un qui est jaloux car je commence à avoir plus de tifs que lui.... Et toc, la vengeance est un plat qui se mange froid, chéri-chéri).

A oui, dans la série passe-temps, je racle l'eau des inondations provoquées par chéri-chéri qui voulait remplacer le robinet de la cuisine, mort d'épuisement (ça, c'était samedi).
Nous nous sommes rendu compte que le cumulus de 300 L qui fournit l'eau chaude des salles de bain de premier et du second étage, et qui est situé au second étage, d'ailleurs, se vide si on fait de la plomberie au rez-de-chaussée, à l'autre bout de la maison !
Là encore, c'est magique : on coupe l'eau au compteur, et ça coule quand même !
Et 300 L par terre, ça fait beaucoup, même en interchangeant 2 bassines de 15 L sous le tuyau coupé, ça a débordé, forcément.
J'ai fait mon sport du semestre !

Après, quand nous sommes allés (un samedi aprem, de la folie, quoi,) au Castoche d'à côté, choisir un nouveau robinet, j'ai failli tomber dans les pommes de fatigue : cohue, brouhaha, sport de la semaine...
J'ai été faire une micro-sieste (ouais, encore ! ) dans l'auto, pendant que le plombier d'un jour faisait la queue à la caisse. Mais j'ai un beau robinet de cuisine à douchette, genre ça :

robinet

Et ma buanderie a été bien dépoussiérée dans les coins (le placard sous l'évier aussi,tout bénéf).
Merci au plombier d'un jour et à mon fils, son apprenti zélé !

Voilà donc un petit aperçu de ma vie de malade (soit disant, je n'ai plus de cancer, j'ai dit ! ) au foyer, depuis la dernière fois.
Bref, suis débordée, comme toutes les mères au foyer.
Ma forme revient, je vais appeler ma moman que je n'ai pas vue depuis... trop longtemps, et aller la voir cet aprem, si elle est dispo.
Et à partir de lundi, c'est rayons tous les matins à 10 h 40, et c'est parti pour le Tchernobyl, le Fukushima de ma tototte et atomisation finale de ce f**** crabe ! C'est pour la bonne cause, l'extinction, que dis-je le génocide, osons le mot, des éventuelles cellules cancéreuses qui auraient l'outrecuidance de persister malgré les chimios à vouloir envahir mon organisme, cette oeuvre unique (quoi, "heureusement", dites-vous ? Attention, j'entends vos pensées depuis que je suis atomique)
Bonne journée à tous.
Votre Didith Atomique.