Voici donc le premier épisode de ma saga contre le crabe, qu'on pourra assimiler ici à Dark Vador, moi je serai Luke Skywalker : noble, pur et courageux (ça c'est pour l'ambiance.)

Comme je n'ai pas le son, voici le générique : ta taaaaaaaaaaaa, tatata taaaaaaaaaaaa taaaaaaaaa, tatata taaaaaaaaaaaaa, ta ta ta taaaaaaaaaaaaaaa

Et un petit extrait pour les ceusses qui ne connaîtraient pas ces persos

ça craint, hein ?

Détection de la tumeur à la palpation : comment réagir utilement ? Pas de panique ! 

Que ce soit vous, votre partenaire ou le médecin/gynéco, disons-le tout net : on n'aime pas l'idée que ça pourrait être "ça" !
Si c'est la gynéco et qu'en plus de la classique mammographie, elle demande AUSSI une échographie, là ça craint un chouïa.

Donc, pour éviter de flipper inutilement : prendre TOUT DE SUITE un rendez-vous en radiologie.

Pourquoi se priver d'une bonne nouvelle, le cas échéant (si c'est pas "ça"), et pourquoi tergiverser, de toutes façons, il faudra bien y passer, et si c'est "ça", attendre ne fera qu'empirer la prolifération des cellules tumorales et à déglinguer le moral. Allez, on y va, on traîne pas !

Choisir, si on peut, de préférence un hôpital ou une clinique avec des équipements ultra-modernes, plutôt qu'un cabinet de radiologie vieillot (il en reste, j'en connais, le radiologue est sans doute très compétent, mais, là, ce n'est pas d'une foulure qu'on parle, hein ! ).
Tant qu'à faire, autant être sûr(e)* du diagnostic : c'est "ça", ou c'est pas "ça".

Et puis, si on est curieux(se)*, c'est joli, tous ces bazars ultra-sophistiqués, ces tableaux qui se veulent décoratifs sur les murs, la télé qui (hélas) fonctionne en continue sur BFM ou W9 (c'est pire, enfin, pour moi, mais y'en faut pour tous les goûts)
De plus, si prise en charge il doit y avoir (si c'est "ça"), on connaît déjà les lieux lors de la suite des évènements.

Bon, j'ai la chance de vivre dans une région très très pourvue en établissements médicaux tant publics que privés, j'ai bien conscience que ce n'est pas le cas partout. Et d'avoir une bonne mutuelle, ce qui m'a permis d'opter pour un nouvel hôpital privé, ouvert tout récemment pour regrouper et remplacer plusieurs cliniques existantes, et équipé à neuf.

Si le week-end approche, qu'on est un(e) grand(e) anxieus(e)* et qu'on n'a pas obtenu de rendez-vous avant la semaine suivante, (vécu), au lieu de se pourrir le week-end à imaginer tout et n'importe quoi, et si on n'est pas déjà sous valium comme moi, (et même si...), ne pas hésiter à aller taper la discute avec son médecin traitant qui prescrira peut-être de l'Euphytose ou du Stressam, ou une perf de tranxène, allez savoir, ou son homéopathe, ou son sophrologue, ou à aller marcher dans la nature, ou à faire la fiesta tout le week-end.

Après tout, si c'est "ça", après, on va devoir se calmer sur la fiesta, ou tout ce qu'on voudra pour y penser le moins possible.

dark-vador

"ça" sera représenté comme ça dans mon univers à moi !

* Le cancer du sein atteint, très rarement, certes, les hommes aussi.