images

Le matin de la seconde intervention chirurgicale, arrivée au bloc et déjà dans les limbes grâce à une "prémédication" au goût dégueulasse qu'il faut garder 3 minutes sous la langue pour qu'elle fasse effet...C'est long, 3 minutes, quand c'est pas bon...mais très efficace !

Bref, complètement paf, disons-le sans détour, je donne avec confiance ma jolie menotte droite à l'adorable anesthésiste qui s'était déjà occupé de mon cas la fois précédente. C'est vrai qu'il est charmant et gentil comme tout (même si ce n'est pas le docteur Mamour...hein Virgine C.)

Déjà, il pique dans ma main. Et pourquoi pas dans mon bras ? Dans la main, ça fait plus mal. Et pourtant, ceux qui me connaissent bien savent que je n'ai pas peur des piqûres, et pour cause.

Mais je ne dis rien, complètement paf, et le laisse brancher une perf de serum phy sans moufter, ça ne peut pas nuire plus à ma beauté, vu que je suis vêtue d'une blouse en papier, de deux jolis chaussons et... d'une ravissante charlotte. Et que j'ai oublié de raser mes gambettes, qui sont pour l'heure dénudées !

Arrivée et transbordement sur le billard... Ssss.... bobo à la main. Le docteur L se prépare (la chir) et Docteur D, le charmant anesthésiste, revient voir sa perf...

Je suis dis avec la voix pâteuse "Docteur, je crois que ça passe à côté"

Il vérifie soigneusement, en bougeant légèrement l'aiguille (Aïe, que je pense sans rien dire) et répond "Nonnonnonnon, tout va bien", et je vois l'espèce de masque caoutchouté descendre sur mon nez.

Au réveil, la perf est toujours en place, tout va bien, mais avant qu'on me passe de la morphine (je vous reparlerai de ça aussi), j'ai le temps de me rendre compte que la perf est plantée... dans la main gauche et que j'ai un joli sparadrap sur la main droite.

Qui c'est qu'avais raison, les perf qui passent à côté, avec mes 2 mois de salbu en perf avant la naissance de Rémi, je sais ce que ça fait ! Même complètement paf ! Non mais, suis blonde, certes, mais avec la charlotte, ça se voyait même pas, en plus !

Enfin je l'aime quand même encore bien, car il est sympa, qu'il est le responsable de la prise en charge de la douleur et m'a passé un shoot de morphine, je ne vous dis que ça ! Trop cool !