51mE+BivKjL

De Audur Ava Ólafsdóttir

Férue depuis 2 ou 3 ans de littérature Scandinave, grâce à mon amie (merci Virginie <3) dont le mari est d'origine suédoise, je me suis plongée avec délices dans les "Polars Polaires", moi qui ne lisais essentiellement que des polars américains ou anglais...

J'ai bien sûr commencé les suédois, et par la trilogie "Millenium" de Stieg Larsson,

Puis j'ai embrayé sur Henning Mankell et son célèbre commisssaire Wallander (mais pas que Wallander, d'autres livres sont sublimes, qui ne mettent pas en scène ce personnage), puis Camilla Lackberg, et sa Princesse des Glaces, mais pas que, il m'en reste encore quelques uns à lire....

Puis j'ai découvert Arnaldur Idriansson, que je ne peux le qualifier de "scandinave" , vu qu'il est islandais, mais ses livres sont tellement beaux et du même tonneau (le froid, la nuit polaire, la neige et les meurtres improbables...) que je l'assimile sans vergogne ! Lui son commissaire récurrent s'appelle Erlander...Des fois, je finis par les confondre, du reste, Wallander et Erlander !

Et puis les Norvégiens comme Jo Nesbo, Gunnar Staalesen, ... Bref, j'en passe et même des meilleurs au sens strict du terme !

Pour la Norvège, j'envisage même de relire Ibsen malgré de mauvais souvenirs de ma terminale littéraire...(dodooooooooo)

Et ceux ou celles qui me connaissent bien savent que quand j'aime, je ne compte pas, donc si j'aime un auteur, j'ai tendance à lire toutes ses oeuvres (avec parfois un brin de déception ou de lassitude, alors je reprends mes polars amerloques, ou mes classiques, ou des nouveautés russes, anglais ou amerloques... ou même français, sisisisi)

Et puis, du coup, je me suis intéressée aux auteurs scandinaves - ou pas tout à fait - sans polar à la clé... , je suis curieuse comme une pie, là c'est pour la bonne cause en plus ! Et j'ai (entre autres) découvert ce petit bijou.

Bon, je m'égare, Rosa Candida est un joli bouquin à la fois très poétique, pas du tout polar, et qui a le mérite de poser de bonnes questions sur l'existence dans un langage simple et clair. Ce livre parle de roses, de paternité, de la mort et donne à réfléchir sans prendre la tête et sans une once de tristesse, je l'ai adoré, dévoré et je le relirai d'ici quelques temps ! La Vie dans toute sa simplicité...

Née en 1958 à Reykjavík, Audur Ava Ólafsdóttir est professeur d’histoire de l’art et directrice du Musée de l’Université d’Islande. Rosa candida est son premier livre traduit en français, largement salué par le public et la critique. (Source Amazon.com)

Son nom signignifie "fille d'Olaf", car en Islande, les gens n'ont pas de nom de famille comme on le conçoit chez nous, et "dottir veut dire "fille de"  ! Simple, non ? Merci Arnaldur ! Tu expliques ça très bien dans tes livres ! (NDLR)

Et demain est une autre histoire (stricto sensu) !