De notre envoyée spéciale de Warneton

37099-maison-blanche



Après l'interrogatoire super-musclé des agents terroristes capturés et envoyés à Guantanamo, il s'est avéré qu'une petite poche de résistance ennemie s'était organisée, malgré toutes les précautions prises par nos agents secrets toujours supervisés par le  Commandant en chef des armées, Thérèse L. ainsi que son Chef d'Etat-Major, Carlos D.

Sans la moindre hésitation, le Président a décidé de lancer une nouvelle offensive afin de démanteler cette base arrière du réseau terroriste en toute discrétion, par des frappes chirurgicales très localisées, sur une dizaine de bastions installés dans une superbe et très confortable résidence bien cachée au lieu dit "Under My Arm".

Cette nouvelle opération a été menée de main de maître le 25 avril dernier par le  Commandant en chef des armées, Thérèse L. ainsi que son Chef d'Etat-Major, Carlos D et leurs troupes sympathiques à l'affût de la moindre complication, prévenantes au point d'anticiper les éventuels dégâts  causés à l'environnement avec l'arme la plus efficace qui soit connue à ce jour : la roquette Morphine, d'une efficacité redoutable.

L' offensive s'est parfaitement déroulée dans le calme, avec néanmoins un peu plus de dégâts collatéraux, quelques bâtiments de la ville de "Arm" ont été légèrement endommagés durant les quatre jours, mais la reconstruction après une semaine, est déjà bien avancée.

Au vu des résultats des interrogatoires et des études très pointues menées par nos agents secrets, aidés des technologies les plus récentes et les  plus innovantes, il est dorénavant certain qu'aucune autre tentative d'invasion du reste du territoire national n'est en cours.
Les terroristes étaient bien regroupés dans le comté de "Arm," lieu de villégiature calme et cossu où personne ne s'occupe de son voisin, et où toutes les résidences sont sécurisées par de hauts murs.

Aucune trace de complicité n'a été relevée sur le reste du territoire national, ce qui est un grand soulagement pour l'ensemble de nos compatriotes.

Néanmoins et malgré son souci d'éviter la violence et les embarras pour la population locale, le Président, à son grand regret, a autorisé l'emploi des armes de destruction massive, tant les rapports d'interrogatoires et les investigations sur le terrain faisaient état d'une situation préoccupante, même si les mesures nécessaires et efficaces avaient été prises au tout début de l'invasion en préparation...

En conséquence, afin de parer à toute nouvelle éventualité d'attaque sournoise, le Président, assisté de son Commandant en chef des Armées, de son Chef d'Etat-Major, et du patron de la CIA, Sylvie R de C, de prendre des mesures extrêmement virulentes, dont la population dans son ensemble risque de subir quelques conséquences désagréables : il s'agit d'accroître la surveillance aux frontières de façon drastique.

Tous les accès du pays, et pas seulement les ports, aéroports, et gares seront passés au crible à l'aide de satellites spécialisés répartis sur l'ensemble du territoire grâce à un logiciel qui a déjà fait ses preuves dans d'autres pays, et qui fait l'objet d'améliorations constantes concoctées par les meilleurs spécialistes de la NASA : le logiciel CHIMIOTHERAPIE.

Le Directeur du FBI a donné son accord sur ce processus indispensable pour boucler d'abord l'ensemble du territoire national de  probables tentatives nouvelles d'infiltrations, grâce à ce dispositif qui devrait durer environ 18 semaines, et dont la CIA devrait délivrer un rapport circonstancié toutes les 3 semaines.

Durant ce laps de temps, le FBI aura le temps de préparer son propre dispositif de défense interne, qui consistera à capturer les éventuels terroristes complices mais très isolés qui se tiendraient encore dans le Comté de Arm (la ville de Arm, le lieu-dit "Under my Arm" et la côte de "Breast").

Les meilleurs agents seront formés à utiliser l'arme déjà bien connue mais sans cesse améliorée nommée "LASER BEAM", qui ne laissera aucune chance de survie aux éventuels complices de nos ennemis qui n'auraient pas pu être identifiés, même si cette probabilité est proche du zéro.

La durée de l'opération d'épuration est estimée à 3 mois, avec rapport quotidien à l'état-major et devrait débuter quand les frontières auront été totalement sécurisées par les agents de la CIA soit vers la fin de l'été.

Le Président tient à souligner que la fuite imputable à un agent du FBI, Anne D, infiltré au péril de sa vie dans le groupe terroriste, et qui a découvert le complot en préparation, informé immédiatement les autorités compétentes et pris en parallèle les premières mesures d'urgence, a évité une catastrophe majeure.
Il a déclaré solennellement que cet officier a droit à la reconnaissance éternelle de la nation tout entière et sera décoré de l'ordre de "l'Hortensia Bleu" en récompense de ses mérites exceptionnels.
Que cet officier soit remercié et reconnu comme le sauveur de la nation ! Il mérite tout notre respect.

Nous ne manquerons pas de tenir nos lecteurs informés de la suite donnée à cette affaire !

De notre envoyé spécial à Warneton, E. D.